Acheter/Vendre une voiture au Canada

30. Nous avons trouvé notre char !

Acheter une voiture au Canada pour un road trip

Nous allons parler des différentes étapes pour acheter votre voiture au Canada quand vous voulez faire un road trip au Canada et aux USA.

  1. Pourquoi acheter une voiture plutôt que la louer
  2. Chercher une voiture et critères à regarder
  3. Les démarches administratives
  4. L’assurance

  1. Pourquoi acheter une voiture plutôt que la louer

Si vous restez plus d’un mois au Canada, il sera certainement plus économique d’acheter une voiture plutôt que de la louer.

Au delà du facteur économique, il y a aussi l’aspect pratique, si c’est votre voiture, vous pourrez y faire ce que vous voulez, notamment dormir à l’intérieur, ce qui ne vous est pas autorisé si vous prenez une voiture de location non aménagée (les voitures de location aménagées sont encore plus chères).

  1. Chercher une voiture et critères à regarder

Pour faire des recherches, nous avons utilisé le site kijiji.ca, sur lequel nous avons trouvé notre voiture. C’est LE site pour rechercher une voiture du côté du Québec. Après, vous pouvez aussi chercher sur craiglist.ca pour les autres provinces du Canada. Avec ces deux sites, vous aurez normalement un choix assez grand pour trouver votre bonheur.

Si comme nous, vous n’avez que quelques jours pour trouver la voiture, nous vous recommandons de vous connecter régulièrement à ces sites car il y a des mises à jour, et donc des nouveautés, en continu.

Dès qu’une voiture semble vous convenir, passez un coup de téléphone au propriétaire. Nous avons constaté qu’ils étaient beaucoup plus réactifs au téléphone que par mail 😉

Critères de sélection

Certains aspects du véhicule méritent toute votre attention, notamment :

  • 94. Le sel déposé sur les routes en hiver, un véritable fléau pour les carosseries québécoises !la rouille apparente : Les tonnes de sel déversées chaque année sur les routes de ce pays enneigé abiment considérablement les carrosseries des véhicules. Préférez les voitures qui ont reçu un traitement anti-rouille et vérifiez, si rouille il y a, que celle-ci n’ait pas endommagé les pièces importantes du véhicule. Le fait de l’amener à un garage pour un petit check-up est une bonne option car la voiture pourra y être soulevée par un pont, ce qui sera plus pratique pour observer les dégâts éventuels sous le véhicule.
  • l’usure des pneus : ils doivent être en bon état, mais surtout, posez la question pour les pneus neige. Si vous partez pendant les mois d’hiver, vous serez obligés d’avoir des pneus neige, ou mi-saison (selon la province) sous peine de contravention.
  • A/C si vous êtes en été, et chauffage pour l’hiver, il faut que tout cela fonctionne sinon vos trajets risquent d’être longs…très longs ! Idem pour tout l’électronique : portes, fenêtres, feux, essuie-glaces, clignotant…
  • la marque : les voitures japonaises sont réputées pour bien tenir malgré les écarts de température. Ainsi, vous pouvez faire confiance en moyenne à : Mitsubishi, Mazda, Toyota, Chevrolet (USA).
  • 83-bon-cest-pas-tout-ca-mais-il-faut-se-debarasser-de-la-voiture-avant-dembarquer-achetee-a-229-000-km-a-montreal-elle-en-aura-parcouru-du-chemin les kilomètres : vérifier que le compteur est bien en kilomètres, il peut sinon se trouver en miles et il faut bien faire le calcul car ce n’est pas du tout équivalent ! Ne prenez pas peur face à des voitures qui ont déjà 170.000 ou 200.000 km à leur actif. Ce sont majoritairement des voitures qui sont faites pour aller jusqu’à 300.000 voire 400.000 km donc pas de panique.
  • Demandez le NIV de la voiture. C’est un numéro qui vous permet de vérifier tout ce qui s’est passé sur cette voiture depuis qu’elle est sortie de l’usine : accidents, changements de propriétaires…

Si comme nous, votre voiture sera aussi votre tente pour les moments de camping :

  • regarder que les sièges arrière se rabattent totalement pour faire une surface plane.
  • vérifier la longueur à l’arrière pour être à l’aise allongé.
  • allume-cigare : ça paraît complétement futile, mais pour nous c’était primordial ! C’est grâce à cela que nous rechargions nos téléphones, nos MP3, notre lampe frontale, notre PC, notre GPS…bref, c’était essentiel. Et si comme nous, vous êtes souvent sur la route et que vous faites pas mal de camping sauvage, cet élément est vital.

Avant d’acheter, RDV chez un garagiste

Prenez RDV chez un garagiste pour faire un rapide check up afin d’être sûr de ne pas avoir de gros frais à venir. Ce RDV coûte entre 50 et 100$ canadien, ça ne vaut pas le coût de prendre de risque.

  1. Les démarches administratives

Vous vous êtes mis d’accord sur le prix, le RDV chez le garagiste a été concluant et après vérification du NIV tout est ok.

Vous achetez maintenant la voiture en remplissant un papier qui récapitule les informations sur le vendeur et l’acheteur. Ce papier n’est pas obligatoire, il ne vous sera pas demandé pour la suite mais c’est une officialisation rassurante entre le vendeur et vous. Ca permet aussi d’écrire le prix d’achat et de garder les coordonnées de votre vendeur, au cas où.

Immatriculation : SAAQ

 Si vous êtes dans la région de Québec, vous devrez vous rendre, le vendeur et vous-même à une SAAQ  (il y en a un peu partout). Vous y allez le jour de la vente de la voiture, vous n’avez pas besoin de prendre de RDV.

Avant d’y aller, munissez-vous de :

  • votre permis français
  • votre permis international
  • une pièce d’identité

Une fois pris en charge, vous devrez donner vos papiers et le vendeur également. Par ailleurs, on vous demandera à l’oral d’indiquer le montant de la transaction. Il faut savoir que des taxes seront calculées sur le montant que vous allez annoncer, il est de votre intérêt de vous mettre d’accord avec votre vendeur au préalable pour annoncer un prix moindre que le réel, cela vous permettra de payer moins de taxes.

Sachez néanmoins qu’il y a une part non variable dont vous devrez vous acquitter, quel que soit le prix de vente que vous indiquez, et qu’il est judicieux de ne pas donner un prix trop bas, qui pourrait faire pensez à une escroquerie ! Nous vous conseillons de ne pas aller au delà de -50% du prix réel.

A titre indicatif, nous avons payé 159$ canadien de taxes, pour un prix de vente annoncé de 600$ canadien.

Une fois la voiture enregistrée à votre nom, on vous délivre une nouvelle plaque, qu’il faut mettre en place en sortant du bureau (c’est bien que le vendeur ou vous-même ayez une petite pince pour faire la manipulation).

Dans la foulée, il faut aller prendre son assurance.

  1. L’assurance

Pour l’assurance, c’est différent de la France, les assureurs ne sont pas nationaux, ils dépendent des provinces. En l’occurrence, la province de Québec.

Nous avions écumé tous les forums et blogs de voyage qui parlaient de cette question de l’assurance au Canada, et nous avions clairement peur de ne pas réussir à nous faire assurer !!!

Anecdote

Nous sommes arrivés le vendredi en après-midi et nous avons failli trouvé porte close. Nous savions que contrairement à l’Australie, les démarches ne peuvent pas se faire via internet mais en face à face. Du coup, pensez bien à faire vos démarches un jour où le bureau d’assurance est ouvert, et regardez les horaires, le vendredi, ça ferme plus tôt !

Voici les conseils importants

  • assurez votre voiture pour 1 an. Même si vous ne restez que quelques mois, vous pourrez résilier à tout moment, mais surtout, ne prenez pas le risque de vous faire recaler car ils peuvent refuser de vous assurer pour moins d’un an.
  • donner une adresse REELLE dans la province de Québec. Pour vous faire assurer par une assurance au Québec, il faut justifier d’un domicile dans la province. Ainsi, mettez-vous d’accord en amont avec les hôtes qui vous hébergent pour donner leur adresse (si vous comptez bouger dans tout le Canada et les USA comme nous). Sachez que vos papiers vous seront envoyés par courrier donc soit vous restez assez longtemps à l’adresse que vous avez mentionné pour vous assurer, soit vous demandez à vos hôtes de vous le renvoyer à une nouvelle adresse, ou par mail.
  • si vous passez par les USA, mentionnez le lors de l’entretien, votre conseiller vous proposera alors le plafond maximum de remboursement en cas de problème là bas.
  • ne dites surtout pas que c’est un road trip, mais que vous allez passer du temps au Québec, néanmoins, vous allez certainement en profiter pour visiter d’autres provinces ainsi que les USA, mais pendant vos temps libres. Si vous évoquez le road trip, ils pourront vous dire que vous ne serez pas assez dans cette province et donc, qu’ils n’ont pas de raisons de vous assurer dans celle-ci ! (Pour info, l’assurance voiture au Québec fait partie des moins chères du pays).
  • si vous n’avez pas de compte en banque canadien, vous devrez régler sur place le montant total, qui vous sera débité au début du contrat (nous avons réglé par carte).
  • la question du permis canadien va peut-être vous être posée, et si vous ne restez que quelques mois, il est évident que vous n’allez pas le faire. Il faut savoir que le délai pour passer les épreuves et recevoir son permis est long (entre 4 et 6 mois), les assureurs savent que vous ne l’aurez pas dans l’immédiat et acceptent de vous assurer sans. A savoir que si vous restez plus d’un an, ce permis vous sera redemandé, et dans ce cas, vous ne pourrez pas y échapper.

De notre côté, nous sommes passés par l’assureur Desjardins, avec lequel nous n’avons eu aucun problème pour nous assurer ainsi que pour résilier. Attention toutefois si vous résiliez une fois rentré en France. Le trop-perçu est envoyé, par défaut et par chèque (si vous n’avez pas de compte bancaire au Canada), au domicile canadien que vous aviez indiqué à l’origine. Il vous faudra alors appeler l’assurance pour qu’ils vous envoient le chèque en France. Ils ne peuvent pas effectuer un simple virement sur votre compte français à cause de la devise. Vous devrez également tenir compte des frais que prendra votre banque pour l’encaissement d’un chèque en devise étrangère.

Vendre la voiture au Canada

 Pour revendre votre voiture après votre voyage, vous pourrez passer par les mêmes étapes que l’achat :

  1. Mettre votre voiture sur les sites de vente : kijiji.ca et craiglist.ca. Si vous êtes pressé et que vous ne comptez pas en tirer beaucoup d’argent, vous pouvez aussi passer par des revendeurs (concessionnaires, garages…)
  2. Vendre et immatriculer la voiture au nom de l’acheteur selon les provinces. Vérifier bien les papiers et démarches à effectuer selon la province dans laquelle vous voulez la revendre

p.s : les voitures québécoises ont une mauvaise réputation dans le reste du pays (surtout en Colombie Britannique), car elles sont souvent rouillées du fait du sel mis sur les routes durant l’hiver. N’espérez donc pas la revendre au même prix qu’à l’achat.

  1. Résilier votre assurance : pour l’assurance Desjardins, un simple coup de téléphone suffit à résilier votre assurance. Dans notre cas, ils nous ont envoyé un chèque au prorata (en dollars canadiens) à l’adresse qu’on leur a indiqué en France.

Vendre une voiture canadienne aux USA

 Alors là, vous allez vous casser les dents ! Et oui, on change de pays, on change de législation ! Et de nouveau, selon chaque province des USA, les démarches sont différentes !

Option 1 :

Pour faire simple, le mieux c’est de revendre votre voiture canadienne à un Canadien qui serait aux USA et qui voudrait remonter avec une nouvelle voiture.

Option 2 :

Si vous ne prenez pas l’option 1, il va falloir un peu plus anticiper la vente.

  1. Dans un premier temps, il faudra faire enregistrer la voiture aux USA, ce qui veut dire l’importer légalement (on nous a dit que ça prenait environ 1 mois).
  2. Lui faire passer tous les tests selon la province dans laquelle vous la vendez (en Californie, il y a une véritable liste).
  3. De nouveau, passer par toutes les étapes de la vente : la mettre sur internet ou chez un revendeur…
  4. Pensez à résilier votre assurance (petite astuce : vous pouvez appeler via skype si vous n’êtes plus dans le pays, ça vous fera économiser des frais inutiles ;))

Notre propre expérience : nous n’avions pas anticipé.

La voiture n’étant pas enregistrée aux USA, nous n’avons pu la revendre par manque de temps. De ce fait, nous l’avons laissé à un garage, en la cédant pour 20 misérables dollars US, histoire d’avoir quand même un papier attestant que ce n’était plus notre voiture… (on ne voulait surtout pas laisser une voiture à notre nom dans la nature, on ne sait jamais ce qu’il peut arriver !).

Bref, soit vous vendez votre voiture à un Canadien, soit vous remontez au Canada pour la vendre, soit vous faites toutes les démarches, coûteuses en temps et en argent, pour rendre le véhicule US et pouvoir le vendre sur le territoire. Mais surtout, ne faites pas comme nous ! Réfléchissez-y à l’avance.

Récapitulatif liens utiles :

2 réflexions sur « Acheter/Vendre une voiture au Canada »

  1. Salut,
    Merci pour ton article, je n’ai juste pas compris : on peut acheter une voiture au Canada sans y habiter officiellement?

    Merci

    J'aime

    1. Bonjour,

      Effectivement, nous sommes nombreux à acheter une voiture pour faire des roadtrip en Amérique du Nord sans pour autant y habiter. Cependant, il faudra quand même que tu puisses donner une adresse réelle (là où tu dormiras au moment de l’achat de ta voiture) pour l’assurance. Le mieux, si tu es en AirBnB, c’est de demander à tes hôtes si ça ne les dérange pas que tu donnes leur adresse comme ça ils devraient recevoir ton contrat papier chez eux sans être étonnés !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close