Nouvelle-Zélande : South Island, Côte Est

C’est parti pour 5 semaines de tourisme !

(photos de Nouvelle-Zélande Côte Est)


Nous arrivons à l’aéroport de Christchurch dans la nuit du 22 au 23 février et nous y restons pour y attendre notre prochain vol : dans 8h, pour Queenstown. Cela veut dire que nous allons tenter de dormir dans l’aéroport, autant le dire dès maintenant, nous avons fait une nuit blanche ! Après cette nuit blanche, nous arrivons à Queenstown avec une idée en tête : il faut profiter de la ville (même si nous sommes totalement décalqués). Après une attente interminable pour prendre un bus, nous déposons nos affaires dans notre hôtel et partons à la découverte de la ville. Il fait plutôt beau, nous sommes juste à côté du centre, c’est l’occasion de repérer le lieu de notre départ pour le bus de demain, qui nous ramènera à Christchurch.

Aparté : effectivement, cela peut sembler étrange, mais nous avons réservé un vol pour Queenstown en se disant que nous allions commencer par le sud de l’île du sud afin de remonter au fur et à mesure. Seulement, au moment de cette décision, nous ne nous étions pas encore renseignés sur les locations de voitures, qui sont 2 fois moins chères au départ de Christchurch ! Annuler le vol nous revenait plus cher que de le prendre et de revenir en car pour prendre notre voiture, donc…

Christchurch

6. Christchurch et des traces toujours visibles du séisme de 2011 Nous avons alors passé une journée forte intéressante dans un car pour nous ramener à Christchurch ! La ville de Christchurch nous a plutôt glacé. En 2011, il y a eu un séisme de 9 sur l’échelle de Richter, ce qui a quasiment tout démoli, et aujourd’hui, cette ville ressemble à un immense chantier sans aucun charme. Nous avons tout de même eu le temps de découvrir la zone de containers qu’ils ont essayé de customiser et qui a une certaine allure (comparé au reste, ce n’est pas non plus un exploit !), puis nous sommes gentiment allés chercher notre voiture pour partir de cette ville le plus vite possible.

De Kairoura au Lac Pukaki

Hourra, nous sommes sur la route, le voyage peut commencer avec la ville de Kairoura qui nous offre nos premiers paysages néo-zélandais ainsi que nos premiers phoques et dauphins !

Nous partons ensuite à l’assaut d’Akaroa, le petit bout de terre colonisé par les français, qui est fière de son histoire semble-t-il. Nous y trouvons des noms de rue en français, des drapeaux tricolores affichés un peu partout, mais surtout, c’est une très jolie bourgade entourée par les collines, ce qui nous offre de magnifiques panoramas.

Le lendemain, nous partons pour Timaru, où nous attend une « Library » (notre seul but : nous connecter et recharger nos appareils), sauf que ce sera également l’occasion de rencontrer de magnifiques perroquets, de toutes les espèces. Il semblerait qu’il y ait des choses à voir dans toutes les villes de Nouvelle-Zélande !

38. Le bleu du Lake Pukaki (photo non truquée) Nous repartons, les batteries chargées, en direction du Lac Pukaki tout en faisant une petite halte au Lac Tekapo, d’un bleu surprenant et encore une fois, entouré de montagnes. La halte terminée, notre arrivée au Lac Pukaki est difficile (nous n’avons pas trouvé l’entrée du « campsite » et sommes passés par un chemin qui n’était peut-être pas le meilleur pour notre voiture) mais quelle vue ! Nous sommes en haut d’une falaise, surplombant le lac toujours de ce bleu si particulier, avec en arrière-plan, les pics des montagnes enneigées. La vue est spectaculaire, le vent et le froid aussi ! Nous inaugurons notre couverture de survie pour espérer sauver quelques orteils.

Mount Cook

Après cet instant glaciation, nous nous dirigeons vers le Mount Cook où nous attendent des « tracks » et des glaciers (ce qui explique peut-être le froid de la veille!). Nous marchons le long de la célèbre Hooker valley, durant laquelle nous profitons des ponts suspendus, des rivières à grand débit et surtout, de ce temps incroyable, il fait beau et nous n’avons pas froid ! Après cette randonnée de 3h environ, nous enchainons avec les Blue Lakes (que l’on a cherché un moment car ils ne sont plus bleus mais verts !) et le Tasman Glacier, duquel nous n’avons seulement aperçu qu’un reste d’iceberg, tout le glacier ayant fondu.

D’Omarama à Warrington

La route d’Omarama à Warrington nous offre de nombreux spectacles. Tout d’abord, nous faisons un arrêt à Elephant Rocks, lieu où se trouvent des rochers millénaires, mais également lieu de tournage pour le film Narnia. Suite à cet aparté cinématographique, nous arrivons à Moeraki où une réserve de pingouins et de phoques nous attend. Et ce n’est pas rien, nous faisons face à des Eye Yellow Pinguins et des phoques par centaines ! Le vent froid nous permet de nous extirper de ce moment où nous aurions pu rester indéfiniment.

Péninsule d’Otago et Dunedin

Après Moeraki, nous ne savons plus quoi espérer pour la Péninsule d’Otago, réputée pour son éco-tourisme et toutes les espèces d’animaux qu’elle comporte. Cependant, nous allons aller de désillusion en désillusion. Nous avançons jusqu’à la pointe de la péninsule, où, d’après le guide Lonely Planet, nous pouvons accéder au centre sur les albatros qui est gratuit. Peu s’en fallait, effectivement, le centre avec les 3 pauvres photos d’albatros est gratuit, néanmoins, ils ont barricadé l’accès à la falaise où se trouvent ceux-ci, et pour la modique somme de 45$/pers, nous pouvons y accéder. Autant dire que nous n’avons pas vu d’albatros…de la même façon que les pingouins ! Il y a un lieu où les voir, nous en avons vu zéro ! Malgré ces échecs à répétitions, ce fut l’occasion d’être très proche de phoques (encore eux !) qui nous ont offert un joli combat que Quentin a absolument voulu immortaliser par une vidéo que nous partageons avec vous ! Pour finir sur cette péninsule, nous avons fait le détour par Sandfly Bay, qui est composée d’une très belle plage mais aussi, de cette montagne de sable à l’intérieur des terres, qui s’est accumulée au fur et à mesure du temps et du vent.

La Péninsule se trouvant juste à côté de Dunedin, nous en avons profité pour nous y arrêter et visiter la plus ancienne ville estudiantine avec sa vie nocturne. Bon, soyons honnêtes, pour la vie nocturne, on repassera, un jeudi soir en plein centre-ville, c’était désert ! En revanche, nous avons enfin vu d’anciens bâtiments et de nombreuses fresques qui donnent une véritable allure à la ville. Par ailleurs, ce fut l’occasion pour nous de jouer à « Starsky et Hutch » en passant par-dessus un talus que nous n’avions pas vu, nous avons eu de gros doutes quant à la résurrection de la voiture suite à cet incident ! Malgré le calme et l’incident de parcours, nous sommes restés motivés pour notre restaurant de Dunedin, mais quand la soirée commence mal, il faut savoir qu’il n’est pas nécessaire de continuer. La pizzeria fut un fiasco, des verres de vin très mal servis, mais surtout, une mini pizza, nous ne savions même pas que c’était possible. Nous ressortons allégés de quelques dollars (Quentin a quand même dit ce qu’il en pensait au patron qui lui a fait une ristourne de 10%) et surtout, avec l’envie de manger après cet apéritif minimaliste.

Pour ne pas partir en mauvais termes avec une ville néo-zélandaise, nous avons tout de même retenté notre chance le lendemain où nous avons découvert une gare magnifique et nous sommes aussi passés par la rue la plus pentue au monde ! (C’est aussi ici que nous avons acheté notre couverture polaire afin de résister au froid de l’été en Nouvelle-Zélande, mais c’est un autre sujet !)

Les Catlins

69. Lu on the cliff Une fois la grosse ville quittée, nous voilà en route pour Tunnel Beach, un spot avec des gros rochers sculptés par l’océan, un petit remake de la Great Ocean Drive en Australie.

Dans le même ordre d’idée, nous prenons le chemin de Nugget Point, à Kaka point (oui c’est parce que ça nous a fait marré qu’on le précise), où le paysage est composé de falaises et de rochers en plein milieu de l’océan, c’est une vue grandiose.

La suite de ce chemin dans les Catlins se fera davantage dans les forêts où nous aurons la chance de voir les McLean Falls, des cascades magnifiques, avec une puissance, déconcertante !

Pour finir en beauté ce périple au sud-est, nous prendrons notre petit déjeuner à Porpoise Bay, l’occasion pour nous d’admirer des dizaines de dauphins s’amusant dans les vagues, extrêmement proches de la plage, un vrai régal pour les yeux et pour les téméraires (oui, les plus fous allaient se baigner avec eux, sachant qu’il faisait un froid glacial à l’extérieur et que la température de l’eau ne devait pas dépasser les 12°C).

Après tant de choses vécues dans l’est de cette île, nous sommes fin prêts à partir pour l’ouest ! 😉

Voir nos vidéos de la Nouvelle-Zélande

 

4 réflexions sur « Nouvelle-Zélande : South Island, Côte Est »

  1. Salut les touristes, quel bonheur de vous suivre. Merci de ces bonnes et belles nouvelles. Nous avons bien pensé à vous autour de novembre, nous vous savions sur le départ, mais c’est pour vous de l’histoire ancienne vu le périple déjà derrière vous. Magnifiques images, très rafraichissant dans la morosité ambiante en France, mais bref!…
    A Baugé quoi de neuf, deux représentations de mon opéra à Angers au grand théâtre fin novembre, 1300 spectateurs (le plein donc, et oui c’est pas le stade de France!..), quelques petits WE Bruxelles, Amsterdam, Barcelone. Pour le reste une grosse fête surprise pour mes 60ans (déjà) le 7 Février, organisée par Gilles en cachette de tout le monde. Il m’a retrouvé des vieux et vieilles complices perdus de vue depuis notre installation ici, il y a 12ans. Bref, 100 personnes venues pour faire la fêtes, donc on a fait la fête ….
    Sinon à Baugé tout va bien, nous parlons très souvent de vous. Nous vous souhaitons de profiter au maximum de ce merveilleux projet, on fait pas le tour du monde tous les jours, alors il faut rien en perdre, « carpe diem ».
    Nous vous embrassons tous les deux très fort, et bonne route
    Bernadette et Gilles

    Aimé par 1 personne

    1. C’est un réel plaisir d’avoir de vos nouvelles en étant à l’autre bout du monde ! Nous voyons que ce début d’année 2016 commencent sous de très bons hospices, nous en sommes très heureux pour vous. Pour nous, comme vous le voyez, nous n’avons pas vraiment l’occasion de nous plaindre, la vie est plutôt très belle en ces derniers temps!
      Nous espérons vous revoir très prochainement, et en attendant, nous sommes toujours très contents d’avoir de vos nouvelles 😉
      La bise à vous et à toute la compagnie animale !

      J'aime

  2. catherine pissard 19 mars 2016 — 9 h 44 min

    j’adore vous suivre, après l’Australie la Nouvelle-Zélande en touristes (vidéo de combat des phoques avec le son très spectaculaire), vous allez bientôt être en Polynésie où le climat est nettement plus chaud. Cet après-midi je vais à un atelier d’écriture (critique théâtrale avec le théâtre Jean Vilar de Suresnes, dimanche je vais voir « the assasins » au cinéma d’un réalisateur asiatique, bref toujours la culture mais grâce à vous je vis aussi la nature
    grosses bises
    Catherine PISSARD

    Aimé par 1 personne

    1. Merci. C’est toujours plaisant de voir que notre périple ne fait pas voyager que nous 😉.
      Effectivement, nous attendons la Polynésie avec impatience afin de nous réchauffer un peu mais nous partons de chaque pays avec regret, dans l’idée qu’il y a encore tant de choses à voir…
      En espérant que tout se passe bien pour vous.
      Grosses bises à tous les trois.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close