Canada : de Merritt à Victoria

(Photos : de Merritt à Victoria)

Merritt : Woofing dans un ranch de buffalos

0. Les gredins sont prévenus Nous arrivons à Merritt après un long périple à travers le Canada, pour rencontrer Danica, Ken et leurs deux enfants. Dès l’arrivée, nous sommes confrontés au « We don’t call 911 » avec un revolver sur une pancarte, bienvenue ! Autour de nous, les montagnes, les forêts, une vue imprenable sur les environs, c’est majestueux. Devant la maison, nous attendent 5 chiens, c’est un véritable accueil en fanfare. Faisons les présentations :

  • Spirit (9ans), très calme, toujours proche sans déranger, elle ne fait pas de bruit (surtout quand elle part à l’autre bout de la propriété et qu’on prend 15min à la retrouver !)
  • Raven (4ans), extrêmement joueuse, c’est une vraie fusée quand il s’agit d’aller chercher une balle ou n’importe quoi d’autre. Elle aime les caresses, mais seulement quand elle l’a décidé !
  • Bear (2ans), ce nom est on ne peut mieux choisi, ce chien ressemble réellement à un ours à l’extérieur ! Par contre, c’est une vraie peluche qui est extrêmement émotive et tellement mignonne à vous suivre partout. Elle a toujours besoin de caresses, et elle aime se coller à vous en toutes circonstances.
  • Tucker (2 mois), petit rebelle de quelques semaines. Il veut découvrir le monde, il fait bien sûr toutes les bêtises qu’il peut, mais ce sera très certainement une bonne pâte en grandissant.
  • Stella (4 semaines), le bébé, trop mignonne, elle peut faire ce qu’elle veut, avec sa petite bouille, elle est toujours excusée ! Elle a un tempérament de guerrière, va toujours chercher des poux à Tucker qui fait deux fois sa taille et grimpe absolument partout. Elle est curieuse et aventurière, elle sera certainement plus indépendante que les autres.

Le travail 

Les deux premiers jours, nous sommes assignés au « weeding » qui est un dur labeur. Nous passons environs 6h par jour à arracher et couper à coup de pelle des plantes qui ont des épines partout, qui s’accrochent aux vêtements, cheveux, chaussures… nous sortons de ces deux jours complètement épuisés ! Voyant notre état lamentable, dès le 3ème jour, nos hôtes nous offre alors un jour de congés que nous sommes incapables de refuser ! Les jours suivants seront consacrés à des travaux d’intérieur, nous serons en charge du ponçage et de la peinture d’une des pièces de la maison, ce qui nous demandera pas mal d’efforts aussi, mais bien moins qu’au démarrage. Pour finir, nous aurons à nous occuper quelques heures des chiens, ce qui était pour nous, le moment de détente et d’amusement.

Et les buffalos dans tout ça ? Et bien, nous les aurons vu passer devant la maison (parfois très près, juste derrière la fenêtre), et Lucile aura eu la chance d’en caresser un !! Mais, nous ne nous en serons pas occupés, pour la simple raison qu’ils n’ont pas besoin de nous à cette époque de l’année ! Ils se nourrissent par eux-mêmes et font leur vie en toute liberté et tranquillité. D’ailleurs, ce ne sont pas du tout des animaux de compagnie, ils sont totalement indépendants et ne se laissent pas approcher.

Mais comment Lucile a-t-elle pu en caresser un alors ? Car l’un d’entre eux, Rocky de son petit nom, a été nourrie et sauvée par la famille. En effet, elle n’arrivait pas à se nourrir auprès de sa mère et allait vers une mort certaine. Ils ont dû l’isoler (non sans des efforts titanesques, l’histoire de sa « capture » dans le troupeau est digne d’un roman d’aventure !) pour pouvoir s’en occuper directement. Depuis ce temps, Rocky aime les caresses et reste aussi proche de la famille que lui permet le troupeau (il y a de vrais codes chez les buffalos et elle a droit à des remontrances du patriarche à chaque fois qu’elle se laisse approcher, ce ne sont pas des histoires, nous l’avons vu de nos propres yeux !). Bref, un moment magique que Danica nous a offert.

Les loisirs

12. Le meilleur des lookout sur Meritt et ses environs Une fois arrivés en haut de notre montagne, nous ne redescendrons pas une seule fois de la semaine avec notre voiture ! Cependant, nous aurons vu et partagé de nombreuses choses, grâce à la générosité de nos hôtes. Dès le premier soir, nous aurons droit à un feu de camp chez les parents de Danica (qui vivent sur le même terrain), un bon moyen de se rencontrer et d’observer les étoiles. Le lendemain matin, nous voici assis devant nos premiers pancakes canadiens, et quels pancakes ! C’est un régal, et ce n’est que le début de nos découvertes culinaires. Nous aurons la chance de partager d’autres feux de camp, avec le frère de Danica et sa famille, où nous cuisinerons nos premiers hot-dogs au feu…un délice. Durant notre jour-off, Ken nous emmènera jusqu’à un point de vue sur le lac de 27km de long qui se trouve à Merritt. Point de vue duquel nous pouvons aussi apercevoir un château, au plutôt un simulacre de château, on croirait qu’il est en carton ! Pour arriver à ce point de vue, nous sommes passés par des routes (ou plutôt des chemins semés d’embûches) qui font partie du Nicola’s Ranch, un des plus grands du Canada, des collines à perte de vue.

Nous ferons aussi l’expérience d’une nuit à la belle étoile sur un trampoline (trampoline sur lequel nous nous sommes bien amusés durant la journée). Grand moment de nature, nous étions dehors, entourés de buffalos, nous avons dormi comme des bébés, sans même les entendre passer à côté de nous !

Et bien sûr, la découverte des « smores » (because you always want some more!). Le smores consiste en un chamallow, qu’on fait caraméliser au feu, sur lequel on ajoute quelques pépites de chocolat, puis qu’on retire de la broche à l’aide de 2 crackers, de part et d’autre,… c’est prêt ! A tester absolument !

Wells Gray : les plus hautes chutes du Canada

39. Nous y voilà ! Il est déjà temps pour nous de dire au revoir à toute la famille pour rejoindre le Wells Gray Provincial Park où nous verrons de nombreuses chutes. Nous passerons par la 5A, qui est l’ancienne autoroute, aujourd’hui remplacée par la 5, bien plus rapide mais bien moins scénique. C’était l’occasion pour nous de continuer de profiter de jolis panoramas, de voir des lacs de couleurs étranges parfois, mais aussi de faire la rencontre de 3 minions, à l’entrée d’une ferme ! Nous n’avons pas regretté notre petit détour, qui nous avait été conseillé par Ken.

Nous commencerons par les Spahats falls (76m de haut et 9m de large), puis nous continuerons avec les Dawson falls (18m de haut sur 107m de large) et enfin, les Helmcken falls (141m de haut par 23m de large). Par comparaison, les chutes du Niagara font 53m de haut sur 1204m de large. Pour bien voir les chutes Helmcken, qui sont bien plus hautes que les Niagara, nous ferons le trail de 3h, South Rim. Enfin, nous prendrons la décision de commencer cette randonnée à 18h30 donc nous avons fait une marche « sportive » afin de ne pas la faire de nuit, et nous avons réussi en 1h30 (quels sportifs nous faisons !) à faire l’aller/retour, sachant que même si nous étions plus proches, nous pensions les voir d’en bas pour avoir en autre point de vue, mais nous ne les avons vu que d’en haut, au bord d’un précipice, qui tenait on ne sait pas comment !

Nous repartons dès le lendemain vers Vancouver, après une bonne nuit de sommeil dans un petit camping pas cher, très propre, quasiment vide, un vrai bon plan !

Vancouver : ville artistique

49. Festival mural de Vancouver Notre arrivée à Vancouver est parfaite. Nous avons réservé un appartement sur AirBnB, nous avons fait de bonnes courses car nous savons que nous aurons une cuisine (waouh), et nous commençons simplement pas un super apéro pour fêter notre arrivée de l’autre côté du Canada.

Dès le lendemain, nous sommes avides de découvertes et nous nous lançons à l’assaut de cette ville. A peine sortis de notre appartement, nous tombons sur Main Street où se déroule, ce jour précisément, le Festival Mural de Vancouver. Nous prenons alors tout notre temps pour descendre cette rue, il fait beau, c’est idéal pour apprécier un tel événement. Nous arrivons alors dans downtown où nous empruntons la Quebec Street (la boucle est bouclée !) pour pique-niquer devant l’English Bay, face à Science World. Puis c’est parti pour de la marche. Nous remontons Abbott Street pour atteindre Water Street et sa fameuse horloge à vapeur qui sonne tous les quarts d’heure. Petit tour de Gastown pour rejoindre la Canada Place où se trouvent d’énormes bateaux de croisière sur lesquels on peut entendre des concerts live. Il est déjà temps de s’arrêter à un Tim Hortons (nous aurons été très fidèles à cette chaîne canadienne tout au long de notre voyage) sur Burrard Street pour ressortir par Hornby Street et tourner sur Pender Street pour trouver le Harry Potter tant désiré par Lucile. Livre en poche, nous redescendons Granville Street où se trouvent les grands magasins et cinéma de la ville. Nous redescendons via Smithe Street pour reprendre la promenade le long de la baie, avant de rejoindre tranquillement notre quartier.

73. Aquarium Vancouver2 Nous occuperons notre deuxième jour, nuageux, avec l’Aquarium de Vancouver qui se trouve dans le Stanley Park. L’aquarium nous a laissé plutôt froids, malgré son prix exorbitant. Nous aurons toutefois vu les fameux belugas (baleines blanches qui ne se trouvent que dans les milieux polaires), caressé le dos de raies (le faire à Tahiti aurait vraiment été top quand on y repense…rhaa satané dengue !) et observé une collection impressionnante de variétés de méduses. Malgré cette légère déception, nous faisons ensuite un petit tour du parc, même si le temps est plutôt incertain. C’est l’occasion de voir la ville d’un autre point de vue, de s’arrêter devant le petit phare (Brockton point), de découvrir les 8 totems et leurs histoires, mais surtout, de faire la rencontre d’un phoque qui a décidé de faire son aquagym juste à côté de nous !

82. Stanley park - Vue sur la ville

Ile de Vancouver : de Victoria à Tofino

Reposés et ravis de nos quelques jours dans la ville, nous rejoignons à présent l’île de Vancouver et la ville de Victoria via le ferry. Nous débarquons finalement à 30km de Victoria, ce qui nous laisse seulement le temps de faire la route jusqu’à un camping. Le premier auquel nous nous arrêterons nous dira qu’il n’accepte que les caravanes ou les camping-cars (???), nous devrons alors reprendre la route pour nous arrêter au Sooke Patholes Regional Park qui lui, nous acceptera. En même temps, pour 5$ de moins, on aurait eu droit à des toilettes, douches, marina, alors que là, c’est toilettes sèches, et c’est tout ! Un peu frustrant… Une fois la pilule passée, nous profitons du lieu, et découvrons quelques jolis points de vue le lendemain, en repartant vers Victoria.

Victoria

90. Ballade dans Victoria Cette ville est la plus ancienne, préservée, de Colombie Britannique, les Canadiens disent que c’est leur petit London. En effet, de nombreuses références à l’Angleterre sont visibles dans le downtown. Pour notre part, nous avons commencé par Douglas Street et Dallas road pour rejoindre Clover Point. Nous n’y avons pas vu d’intérêt et avons continué vers Oak Bay pour voir la marina. L’intérêt toujours aussi modéré que nous éprouvons alors nous pousse à aller dans le centre-ville pour aller demander au Visitor center ce qu’il y a à faire ! Après de nombreux conseils, nous faisons enfin un petit loop en commençant par Belleville Street, qui comprend le Laurel Point Park, et surtout le Fisherman’s Wharf. Ce quai est assez surprenant car il est composé de nombreuses maisons flottantes ! Certaines sont des magasins ou des restaurants, mais d’autres sont détenues par des particuliers, qui ont tous des façades différentes. Cela crée un petit quartier sur l’eau, c’est assez atypique. Il est déjà tard et nous repartons vers un camping sans avoir eu le temps de faire le centre. Pour remédier à cette petite frustration, nous prendrons le temps, quelques jours plus tard, en revenant pour embarquer sur le ferry, de faire le downtown. Nous commencerons par la Broughton Street (en laissant notre voiture au parking de la bibliothèque qui est gratuit la première heure !) pour arriver sur Douglas Street pour rejoindre le Public Market. Par manque de temps (et d’envie de shopping), nous tournerons sur la Fisgard Street, pour atteindre Government Street, mais surtout Chinatown (2ème plus ancienne « ville » chinoise d’Amérique). Nous ne pouvons pas le manquer, une grande porte en constitue l’entrée, et nous avons même droit à une musique d’accompagnement, on se croirait vraiment dans un autre pays. Nous profiterons de ce petit tour pour découvrir la Fan tan Alley, l’allée la plus étroite du Canada, qui, fut un temps, constituait aussi un véritable coupe-gorge ! Notre petit tour effectué, nous repartirons sur Government Street pour profiter des monuments, de l’ambiance « so british » et repartirons vers la bibliothèque pour ne pas manquer notre ferry.

Cathedral Grove – Ucluelet – Tofino

98. De nouveaux arbres naissent à partir de souches d'arbres morts... Victoria derrière nous, nous atteignons Cathedral Grove, l’une des plus anciennes forêts du Canada (plus ancienne que la découverte du pays !) qui est estimée à environ 1000 ans. Certains de ses arbres ont 800 ans et font 80m de haut. De plus, on peut voir de jeunes arbres pousser dans les restes d’anciens arbres morts. Cet endroit semble un peu féérique, peuplé d’arbres ayant un âge que même avec la science actuelle, nous n’atteindrons jamais, avec le soleil qui transperce les épines pour créer une couleur et des transparences magnifiques. Ce sont vraiment deux courtes balades, de part et d’autre de la route, mais elles valent le coup de s’y arrêter.

Notre session forestière terminée, nous partons vers Port Alberni, pour une halte obligatoire avant de finir la route qui nous emmène de l’autre côté de l’île.

Petite anecdote : nous avons trouvé un camping à 28$ la nuit tout compris, jusque-là rien d’anormal. Puis Quentin a rencontré un homme qui prenait en photo la douche. Il tente le contact et lui dit qu’effectivement, les douches sont « à l’ancienne » comme on dit, c’est-à-dire que les murs étaient des parpaings, les tuyaux étaient visibles… mais l’homme lui rétorque que ce n’est pas ça, ce qu’il prend en photo c’est que les douches sont gratuites ! Enfin, elles sont inclues dans le prix. Nous trouvions ça normal mais effectivement, en avançant vers notre camping suivant à 43$ la nuit, nous avons dû payer les douches en plus, nous avons alors compris son enthousiasme !

Direction Ucluelet pour découvrir nos « appartements » pour les jours à venir et effectuer une petite balade en ville. Nous comprenons rapidement que la ville est petite donc nous partons pour le Wild Pacific Trail qui nous permet de découvrir la côte ouest de l’île, avec des vues splendides. Le lendemain, c’est décidé, nous ne ferons rien de constructif, nous profiterons enfin de la plage, la première (et dernière) du Canada. Ce sera Wickaninnish beach pour l’après-midi. Il faut quand même préciser que pour accéder aux plages entre Ucluelet et Tofino, il faut payer un pass à la journée qui est censé être pour le parc, mais surtout, qui englobe toutes les plages ! Pour faire simple, c’est un moyen de faire payer l’accès à la plage, sans dire directement qu’on le paye !

Une journée de plage faite, nous partons à la découverte de Tofino, en commençant par le Tonquin trail et ses plages sauvages. Nous continuerons avec la ville elle-même, qui n’a pas grand intérêt, il faut bien l’avouer. Et nous finirons par la Chesterman beach, une jolie plage de sable fin, étendue sur des kilomètres, comme toutes les plages de ce côté-ci !

A présent, il ne nous reste plus qu’à rejoindre Victoria pour prendre notre ferry, direction les Etats-Unis d’Amérique ! Hii ha !

Voir nos vidéos du Canada

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close