Canada : Road trip d’Ottawa à Merritt

(photos Canada road trip : d’Ottawa à Merritt)

D’Algonquin Park à Thunder Bay

7. Algonquin nat park7 Nous commençons notre épopée par l’Ontario et l’Algonquin Park, ce qui constitue un petit détour par rapport à la route vers l’ouest, mais selon Lloyd (l’un de nos hôtes de Nouvelle-Ecosse), c’est vraiment plus agréable et intéressant. Nous voici alors dans ce grand parc qui nous offre des lacs, Pog Lake et Peck Lake, mais aussi des trails, plus ou moins intéressants, on se souvient des Whiskey Rapids où on attend toujours les rapides !

Une fois le parc traversé, nous rejoignons North Bay, où nous faisons la connaissance de Lilith, notre hôte pour la soirée. Quelle rencontre ! Après avoir échangé sur le voyage, sur ce que nous espérions faire…nous nous sommes retrouvés à faire une totale introspection sur nos aspirations, les changements dans nos vies respectives… tout ceci en faisant un tour de la ville dont nous sommes rentrés vers 1h du matin. Lilith nous a aussi fait découvrir les « mayflies » qui sont de petits insectes qui débarquent chaque année dans la ville, telle une véritable invasion, qui recouvrent tous les commerces, les maisons, les voitures, et qui meurent tous quelques jours plus tard sans raison apparente…assez étrange ! Bref, une rencontre très intense qui s’est terminée sur des présents de la part de Lilith, 2 pierres, l’une pour Quentin, la Desert Rose stone, et la Moon stone pour Lucile, celles-ci seraient liées à nos signes astrologiques qui sont l’eau (Q) et le feu (L).

Après toutes ces émotions, il est temps de rencontrer Rose-Marie à Sault-Sainte-Marie, qui nous attend avec une chambre tout confort, une bonne douche chaude, une machine à laver, et surtout, avec un super repas fait sur son BBQ. En plus de nous accueillir chez elle, sachant que nous étions français, elle a invité une voisine, Morissette, qui vient de France (elle y vivait il y a 54 ans tout de même !) avec qui nous pourrons converser, en anglais et français, sur le Canada, la ville de Sault-Ste-Marie et son évolution… une soirée relaxante qui nous a fait un bien fou.

9. Old woman bay Les étapes se succédant mais ne se ressemblant pas, c’est parti pour Wawa, en s’arrêtant aux Painted Rocks (que nous ne verrons pas à cause de la marée haute, mais il paraît que c’est vraiment cool !) et Old Woman Bay, où nous ne pourrons malheureusement pas nous arrêter longtemps, car nous sommes dans un parc national, et qui dit parc national, dit que tu dois payer pour tout ce que tu vois !

A savoir : pour ceux qui souhaiteraient profiter des parcs nationaux au Canada, attendez 2017, ils sont censés tous devenir gratuits ! Je ne vous raconte pas l’économie, quand on sait que c’est en moyenne 10 $/pers/jour.

En arrivant à Wawa, on demande directement au Visitor Center quoi faire dans le coin. Elle nous indique 2 ou 3 places, dont des falls, l’endroit sera parfait pour la nuit, nous dormirons face à de très jolies chutes, et gratuitement.

Encore une journée de route avant d’arriver à Thunder Bay, qui constituera notre moment très bizarre en couchsurfing. Nous arrivons dans le squat de Dean et ses amis. Nous découvrons une maison à l’odeur très « champêtre » et nous nous demandons ce que nous faisons ici vu que nous échangeons très peu avec notre hôte, un brin fatigué. Malgré tout, Dean nous propose de le suivre pour un match de baseball (ou plutôt de « softball ») le premier de notre vie, nous ne pouvons refuser ! Le match est très intéressant pour nous, nous apprenons quelques règles et c’est vraiment un sport intéressant à regarder. Malheureusement, une fois le match terminé, le retour à la maison sera encore plus étrange qu’au début. A coup de bières et de bangs, notre hôte est littéralement éclaté et nous n’échangerons plus un mot de la soirée… Ne savant pas quoi dire ou faire, nous ne demandons pas notre reste et irons dormir dans notre voiture !

De Kerona à Edmonton

Nous fuyons cet endroit au matin afin de nous rendre à Kerona où nous ne trouverons que TRES difficilement un camping (ils étaient tous bondés). Nous finissons par en trouver un où nous serons littéralement envahis par les moustiques, le parfait endroit pour couper les cheveux de Lucile !

La coupe étant réalisée, direction le Manitoba et sa capitale Winnipeg où nous devons rencontrer Akech, nous prions pour tomber mieux que la fois précédente. Après un arrêt au Red Top, le restaurant conseillé dans le routard, que nous avons tout simplement considéré comme une arnaque sans nom, nous faisons la connaissance de notre nouvel hôte, une jeune infirmière absolument charmante ! Nous évoquons avec elle notre petit détour par la Main Street, où nous avons eu le sentiment de vivre un épisode de Walking Dead (série que nous suivions à ce moment-là) avec de curieuses personnes errant dans la rue ! Elle nous explique alors qu’effectivement, il existe 2 rues comme cela dans la ville, qui sont l’expression du malaise des amérindiens, à qui on a supprimé toutes les valeurs et les croyances d’antan, qui sont alors majoritairement des âmes perdues, seules, pauvres, droguées… Malgré certains sujets assez lourds, nous avons passé une belle soirée à échanger avec cette jeune fille qui fait preuve de beaucoup d’humilité et qui est clairement un exemple pour tous, avec sa seule ambition d’aider son prochain, sans distinction.

 

Il est temps de dire au revoir à Akech pour continuer notre chemin vers le Saskatchewan et sa capitale Regina, où nous rencontrons Harwood. Ce photographe a bâti sa maison avec majoritairement des matériaux récupérés. Il a pris plus de 20 ans à la finaliser mais on peut dire que c’est une véritable réussite. En plus de ses facultés de bricolage, c’est un grand voyageur mais également un lecteur invétéré. Nous aurons ainsi de riches conversations sur la littérature et notamment sur l’importance de lire pour forger son imagination… encore une rencontre enrichissante ! Nous le quittons après un bon petit déjeuner et un débrief sur ce que nous devons ABSOLUMENT voir dans les Rocheuses, même si, il nous le répétera, nous ne resterons définitivement pas assez longtemps pour découvrir réellement ce lieu ! Après un arrêt purement matériel à Saskatoon (achat de 2 nouveaux pneus) on se dirige vers North Battlefords pour la nuit.

Anecdote : Nous nous arrêtons face à ce qu’on imagine être le visitor center en se disant que vu qu’il n’y a pas de signe « No overnight camping » on peut tenter le coup ! Le lieu est plutôt bien placé, il n’y a personne et nous sommes vendredi donc le visitor center ne rouvre pas avant lundi, on peut même faire une grasse mat’ ! Après avoir préparé la voiture, nous voici tranquillement devant une série, Quentin la bière à la main, en train de savourer nos pitas fraîchement concoctées. Instant détente, sauf qu’une voiture s’approche à ce moment et on espère qu’elle ne restera pas longtemps. Hélas, c’est pire que ce qu’on imaginait, c’est un policier qui se rapproche de la voiture ! Nous ne savons pas si nous avons le droit d’être là, Quentin a une bière à la main, nous sommes finis ! Mais ce que nous avions oublié, c’est que ce n’est pas la police française, nous sommes au Canada. Nous aurons alors un échange des plus surprenant pour nous, ce policier venait vérifier que tout allait bien car nous avions laissé le coffre ouvert (pour avoir un peu d’air de l’extérieur et ne pas avoir l’impression d’être enfermés) et qu’il voulait s’assurer que ce n’était pas une voiture volée ou abandonnée. Enfin rassuré, il nous confirme que ça ne lui pose aucun problème qu’on dorme là et nous souhaite une bonne nuit avant de partir ! J

Après une bonne nuit de sommeil en toute quiétude, direction l’Alberta et la ville d’Edmonton, dernière étape avant les Rocheuses. Nous faisons alors un détour par le plus grand mall d’Amérique du Nord, qui nous aura tout simplement donné encore plus envie d’aller retrouver la nature ! Puis courses pour 3 jours de camping et enfin, nous arrivons chez Karl. Celui-ci est plutôt introverti mais il nous propose d’aller au festival K-Days pour voir un peu à quoi ressemble une fête foraine canadienne, et découvrir quelques groupes de musique, purement canadiens ! L’intention était bonne, malheureusement, le temps a fait des siennes, c’est sous un orage que nous sommes rentrés tous penauds, sans avoir même entendu le début du concert qu’on allait voir, mais on aura quand même goûté aux maxi hot-dogs d’une des roulottes !

Les Rocheuses

 

Glacière refroidie, linge lavé, petit déj’ dans le ventre, c’est parti pour 4h de route direction Jasper, première étape de notre périple dans cette immense chaîne de montagnes. Dès notre entrée dans le parc, les paysages sont magnifiques. Nous avons envie de nous arrêter à chaque virage, mais nous suivons le plan de route d’Harwood, nous allons jusqu’au Maligne Lake pour faire le trail. C’est un bon début pour commencer, nous sommes conquis par le lieu. Nous en profiterons aussi pour nous arrêter au Medicine Lake et au Maligne Canyon pour profiter de superbes panoramas.

Cette mise en bouche effectuée, nous rejoignons notre campement, en nous arrêtant évidemment sur la route, non pas pour les panoramas, mais pour laisser traverser des caribous, qui avaient décidé de se nourrir le long de la route !

Dès le lendemain, nous empruntons la Route des Glaciers (près de 300km) avec arrêts à

  • Edith Cavell, un petit trail d’1h qui permet de se rapprocher d’Angel Glacier. Il fait beau, le glacier se réfléchi dans le lac qu’il a créé, les chipmunks nous accompagnent dans notre marche…bref, un de ces moments magiques.
  • Nous continuons notre chemin vers les Athabasca falls. Ces chutes sont tellement puissantes qu’elles ont créées de véritables canyons, nous sommes tout simplement subjugués, et ce n’est que le début.
  • Nous nous arrêtons sans cesse, tout en sachant que nous devons avancer car nous avons réservé notre camping dans le Banff National Park pour le soir. Nous passons à présent au Icefield Center où nous réalisons le froid qu’un glacier peut procurer quand on s’en rapproche et qu’on n’a pas prévu sa petite laine ! Le glacier est tellement imposant, il y a même une route qui le traverse, c’est encore un moment incroyable (nous n’avions absolument aucune idée du fait que nous verrions des glaciers dans les Rocheuses !)

 

Après toute cette glace, nous nous faisons un bon feu de camp pour fêter une telle journée. Et quelle chance, nous n’aurons même pas à l’éteindre, la pluie s’en chargera !!! Malgré une matinée plutôt humide, nous avons encore des choses à découvrir, notamment le Moraine Lake, qui va nous laisser littéralement bouche bée. Ce lac, d’un bleu indescriptible, est entouré d’une chaine de montagnes qui le surplombe, absolument grandiose. Nous nous sentons minuscules face à tant de grandeur et sommes tellement ravis d’avoir fait le détour. Bien sûr, nous nous dirigerons ensuite vers le Louise Lake, le plus connu, mais qui ne nous impressionnera pas, si touristique et banal comparé au Moraine Lake ! Nous ferons tout de même le petit trail (tout en dénivelé, Lucile a cru mourir) vers le sommet pour bénéficier d’un autre point de vue, mais rien y fait, « Moraine for ever » !

69. Rocheuses - Moraine Lake

Il est déjà temps de quitter Banff (et ses chèvres des montagnes sur la route !) pour aller vers Kootenay National Park, à l’ouest, où nous ferons le Marple Canyon, un très beau Canyon, mais surtout, c’est ici que nous avons rencontré notre « mannequin » chipmunk. Un vrai modèle qui nous aura offert son plus beau profil pour pouvoir le partager avec vous ! Après cela, un petit arrêt à Olive Lake, où, comme son nom l’indique, le lac est vert ! Et puis nous sommes déjà le jour du départ. Avant de sortir des Rocheuses, nous tentons une dernière randonnée au Juniper trail. Nous ne trouverons jamais le bon chemin, et après plusieurs faux départs et nous être retrouvés tout en haut d’une montagne en sueur, nous décidons de rebrousser chemin pour aller tester les sources chaudes de Radium Hot Spring. Ce sera la grosse déception pour Lucile (qui ne manquera pas de le signifier à Quentin, désolée !) mais nous nous retrouvons tout simplement dans une piscine chauffée à 37°C, avec 300 autres personnes. Les sources chaudes dans la forêt, avec cascade naturelle de Nouvelle-Zélande sont bien loin !

 

De Cranbrook à Merritt

Les Rocheuses sont déjà derrière nous, nous voici maintenant chez Donna et Brett, nos nouveaux hôtes pour la nuit, à Cranbrook. Cette maman et son fils sont tout simplement géniaux. Sur la propriété, nous rencontrons aussi le papa de Donna, qui vit dans la maison d’à côté, et qui nous donnera des conseils pour la suite de notre route. Brett nous fera faire un petit tour de la propriété, en nous présentant le jardin dont il s’occupe tous les jours (de nombreux légumes) et ses poules, pour finir par nous offrir un « zucchini » (une courgette), fraîchement cueillie, sans oublier de nous donner une bonne recette pour l’apprécier à sa juste valeur.

Le lendemain, direction Nelson par les petites routes, pour découvrir Baker Street et son petit parc face à l’eau. C’est une petite pause bien agréable mais nous avons encore de la route, avant de rejoindre Revelstoke pour la nuit. Nous choisirons délibérément de ne pas parler de notre galère pour trouver un endroit pour dormir, et passerons directement au Mont Revelstoke ! Pour une fois, nous sommes au bon endroit, au bon moment. En effet, c’est à cette époque de l’année (en août) que les fleurs sauvages fleurissent sur la montagne. Nous verrons alors des « Paintbrush », et d’autres dont nous nous ne rappelons pas le nom ! Mais c’est surtout notre rencontre avec un Grizzli que l’on retiendra. Celui-ci se promène tranquillement sur la montagne, pendant que nous le regardons, complètement hébété, incapable de refermer la bouche ! Cependant, du fait de ce gros grizzli, la plupart des trails vont être fermés, et nous ne pourrons pas faire grand-chose de plus, mais nous aurons vu un GRIZZLI !

97. Plage Osoyoos Le temps devenant menaçant, nous prenons la route vers Penticton, dans l’espoir de trouver une douche ! Le seul endroit où nous aurions pu en profiter est fermé ce mois-ci pour cause de rénovation, il ne nous reste plus qu’une solution, le lac Skaha ! Ni une ni deux, nous voici, à 18h30, en maillots de bain, face à un lac, pour faire trempette et espérer des jours meilleurs ! Après cet instant rafraîchissant, nous oublions nos rêves de camping et trouvons une rest area, pas si mal ! Le lendemain, nous profitons de quelques rayons de soleil pour réaliser un exploit, notre première plage au Canada, à Osoyoos ! Nous sommes dans la région vinicole du Canada mais nous ne prendrons malheureusement pas le temps de faire une seule dégustation ! Oublions les regrets, et avançons vers Manning Park…sous la pluie (ou peut-être pourrait-on dire le déluge !).

Ce parc ne nous offrira pas ses plus belles vues. Nous ne verrons pas, notamment, les truites censées sauter dans le Lightning Lake (charmant lac néanmoins) ni des panoramas incroyables, mais nous rencontrerons, et de très près : le cassenoix d’Amérique, le spermophile à mante dorée, le spermophile du Columbia, la marmotte, le tamia mineur et aussi le stellar’s jay. Enfin de la faune locale, nous repartirons ravis, malgré un temps, clairement moche !

 

Pour finir notre road trip, nous partons à l’assaut d’Hope, où, il faut le rappeler, fut tourné le premier Rambo (waouh) ! Au-delà de ses prouesses cinématographiques, cette ville est étonnante pour ses sculptures en bois, faites à la tronçonneuse, qui sont exposées dans le centre-ville. Nous ferons également le Tunnels trail, qui permet de traverser des montagnes qui ont été taillées par l’homme, afin de faire passer un chemin de fer, au début des années 1900. Après des morts et des millions de dollars dépensés, ces tunnels sont vite devenus obsolètes car un autre chemin, plus pratique, a été créé quelques années plus tard, ce qui en fait un vrai échec économique et humain, mais une jolie ballade !

 

Après tant de route et d’émotions, le temps est venu pour nous de rejoindre Merritt, dans un ranch de buffalo, pour notre prochain woofing !

Voir nos vidéos du Canada

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close