Australie : de Sydney à Brisbane

Fin de notre périple australien 😦

(photos : de Sydney à Brisbane)

Départ de Sydney

Le vendredi 12 février nous quittons la ville de Leura et notre hôte Wally, non sans amertume. Nous avons la sensation de quitter un proche, alors que nous sommes seulement restés en tout et pour tout 5 jours sur place, soit notre woofing le plus court de toute l’Australie (si l’on exclut le fiasco de Melbourne bien sûr…). Mais quel bel échange nous aurons vécu. Un de plus ! Le woofing est vraiment un superbe outil pour faire de belles rencontres. Bref, le départ ici fût dur bien que nous ne pouvions nous attarder plus longtemps, notre prochain avion devant décoller dans 10 jours seulement…

La transition avec la formidable étape des Blue Mountains sera néanmoins brutale. Nous passerons le restant de notre journée dans les bouchons de Sydney (harassants !) et la nuit sur une aire de repos peu confortable (avec en prime des cafards qui se jetteront sur nos assiettes au moment du dessert…miam).

Newcastle

2. Wallabi Point - Une nouvelle plage rien que pour nous ou presque Le lendemain, la journée sera plus sympathique, faite de soleil, de plage, et d’échanges spontanés avec des Australiens, de quoi nous redonner du baume au cœur pour la suite du périple. Le matin, un petit pépé se joint à nous pendant notre petit-déj dans le parc où il ramasse des papiers au sol. Nous aurons une passionnante conversation ensemble (avec l’histoire de comment son père est parti se battre en France lors de la Grande Guerre, son passé d’ancien proviseur de collège, ses voyages « ah oui oui vous allez adorer la Nouvelle-Zélande »…). Nous repartons avec le sourire et atteignons enfin la ville de Newcastle où nous ferons un bref arrêt à la bibliothèque pour se connecter sur la toile. Le reste de la journée sera consacré à la recherche d’une plage pour se relaxer (Wallabi Point, presque déserte, fera très bien l’affaire) et d’un camping pour dormir. Nous en trouvons un, niché au fin fond d’un obscur parc national dans le coin. Nous avons alors l’occasion d’échanger avec deux Australiens, déjà installés avec feu de camp et bière lorsque nous arrivons à la nuit tombée, qui prirent la peine de nous installer une puissante lampe à gaz près de notre voiture pour que nous n’ayons pas à peiner à faire notre installation pour la nuit à la seule lueur de notre petite lampe frontale… Adorables les gars !

Coffs Harbour et Byron Bay

Le lendemain nous quittons le camping et fonçons vers la ville de Coffs Harbour où nous attendent des animations avec dauphins, otaries, pingouins, tortues, etc.

L’ensemble est très divertissant. En prime, en ce 14 février, Quentin recevra deux bisous de créatures de rêve pour la St-Valentin. L’après-midi, nous roulons jusqu’à la célèbre Byron Bay, où nous aurons l’occasion de faire une belle ballade et d’apercevoir (oui !) de véritables dauphins sauvages en train de faire des sauts dans la mer, au large des falaises que nous parcourons. Comme quoi il n’était pas nécessaire d’aller se ruiner pour en voir des domestiqués, à huit-clos, à Coffs Harbour… Qui l’aurait cru ?

7ème et dernier woofing en Australie

Au petit matin nous prenons un dernier bain de mer ainsi qu’un petit-déj sur la plage de Byron Bay, et partons ensuite vers Mount Nebo, en périphérie de Brisbane, pour rejoindre Paula et John, nos hôtes pour un 7e et dernier woofing en Australie.

Le lieu

18. Notre logement - Une caravane des 60's tout confort ! Leur propriété est immense et au cœur d’une forêt dense dans les montagnes. Le dépaysement est garanti, d’autant plus que le logement qui nous est accordé consiste en une caravane aménagée sous une tonnelle, avec des facilités juste autour et placée comme au milieu de la forêt (australienne ! Avec des lianes, des palmiers…). En plus de nos hôtes, charmants, nous faisons la rencontre sur place de Delphine et Elvin, deux Français de Bordeaux, très sympas.

La vente de la voiture !

Cette semaine à Mount Nebo passera à une vitesse folle… Nous nous consacrerons essentiellement à nos préparatifs de départ, principalement la vente de notre voiture. Malgré les doutes de nos hôtes sur le fait que nous pourrions réussir à en tirer quelque chose (le discours était « vous ne devrez pas faire les difficiles, si on vous en propose 500 acceptez, c’est mieux que de partir sans rien, et ce sera déjà un sacré coup de chance », etc.), nous parvenons à la vendre, sans perdre trop d’argent !

20. On fête la vente de la voiture avec une fournée de meat pies Nous sommes ravis que la voiture soit passée entre de nouvelles mains, sérieuses (celles d’une jeune Allemande en l’occurrence, Lena 20 ans, achat de sa première voiture, pile ce qui nous fallait), ravis qu’elle ne nous reste pas sur les bras (les Bordelais, eux, n’arrivaient pas à vendre la leur, un modèle bien supérieur au nôtre, déjà 1 mois avant notre arrivée, ce qui ne nous rassurait pas), et ravis que notre budget pour la Nouvelle-Zélande, notre prochaine destination, ne soit pas impacté. Le seul problème, en soit, c’est que de Brisbane, nous n’aurons vu que l’aéroport ! Bon ce n’était pas prévu, mais au moins nous terminons notre voyage en Australie sur une note positive : Nous récupérons nos billes !!

Le travail et les loisirs

Notre travail était très simple : désherber la jungle ! Il faut pas croire mais ce n’est pas si facile, au-delà des lianes, des « Lantanas » (des arbres à détérer), des « Cacias » (avec pleins de supers épines) etc… nous devions épargner certaines plantes « natives » pour respecter l’environnement, encore fallait-il les voir parmi tout ce petit monde ! Il ne fallait surtout pas être effrayé par les araignées, sangsues, serpents…


Et puis cette semaine, même passée toujours au même endroit contrairement aux précédents woofing, aura été passionnante : de par l’échange avec les hôtes tout d’abord, aux discussions partagées ensemble, ainsi qu’au fait qu’ils nous auront intéressés à l’histoire et l’origine de nombreuses plantes locales, à leurs voyages (notamment celui en Amérique du Sud, qui nous intéressait particulièrement), leurs métiers ; mais aussi par le contact permanent avec la nature et notamment avec une faune dense et diverse (perroquets, libellules, wallabies, varans, grenouilles fluos venimeuses, sangsues, sauterelles géantes, oppossums et… si si… un gros serpent dans le jardin !).

Bye Bye Australia

Le lundi 22 février, John nous dépose gentiment à la gare pour que nous puissions rejoindre l’aéroport. Nous nous disons au-revoir, et trimballons de nouveau nos lourds sacs à dos (lourds de par le fait qu’on s’était rapidement habitués à ne plus les porter, mais aussi parce que nous amenons des choses en plus avec nous pour la suite de notre voyage – liquide vaisselle, lessive, café – etc.). Nous quittons Brisbane, l’Australie aussi, après 3 magnifiques mois passés dans ce pays. La tête pleine de souvenirs, de paysages, d’animaux, de rencontres, nous nous envolons pour la Nouvelle-Zélande et nous nous disons finalement qu’il n’est pas si difficile de quitter un paradis lorsque l’on sait que l’on s’envole vers un autre !

Kiwis, nous voici !

Voir nos vidéos de l’Australie

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close