Australie : Tasmanie

Tasmanie, nous voici !

(photos Tasmanie)

Après avoir fui le pire hôte de toute l’Australie, nous campons près du Cherry Lake dans la ville d’Altona, très proche de Melbourne, afin d’arriver aux aurores le lendemain, 25 janvier, pour embarquer sur le ferry qui nous mènera en Tasmanie.

Après 10h de traversée et deux mini pizzas à 10 dollars chacune (ok…on prévoira mieux pour le retour !) nous arrivons à Devonport. Nous débarquons, ne nous faisons pas arrêter pour laver nos roues comme de nombreux autres véhicules (ils ne plaisantent pas avec les risques sanitaires entre chaque Etat), et fonçons sous une pluie battante rejoindre un emplacement de camping aux environs de Launceston, afin de pouvoir profiter dès le lendemain matin des environs.

Nous nous réveillons avec le bruit d’une rivière et partons vers les Lifey falls pour un ptit déj et une première ballade. Raté ! L’accès y est fermé pour cause de précédents feux dans les environs…

3. cataract gorges 1
Cataract Gorges

Entre la pluie de la veille et l’échec de notre première escapade, nos débuts en Tasmanie n’auront pas été très glorieux. Nous décidons de ne pas nous laisser abattre et changeons nos plans pour se rendre aux Cataract Gorges de Launceston. Victoire ! Le lieu est splendide. La fusion entre les roches et la verdure est saisissante.

 

 

Après une belle balade nous décidons de poursuivre notre route plus à l’est vers le Freycinet National Park où nous attend Wineglass Bay, un lieu à voir absolument en Tasmanie ! Effectivement, la vue est magnifique. Nous ne serons pas en reste le soir-même, en campant à deux pas des Friendly Beaches.

Le lieu

19. La volailleLe lendemain nous partons pour Geeveston, à l’Ouest d’Hobart, pour rencontrer les hôtes de notre 5e woofing. L’arrivée sur place est surprenante, une centaine de volailles se dresse sur notre route et Lucile est contrainte de sortir de la voiture pour nous dégager la voie. C’est à ce moment que l’on rencontre Ruth, qui est pliée en deux en nous voyant faire notre possible pour n’écraser personne.

21. ChevreauxRuth est adorable, son accueil formidable. Elle nous fait faire le tour du propriétaire et nous rencontrons les occupants des lieux à commencer par son fils, Oliver, et son mari, Tony, qui nous préparera nos meilleurs petits-déjeuners d’Australie (œufs frais, omelettes avec jambon, véritable café, un régal à chaque matinée)…et nous rencontrons surtout leurs nombreux animaux, de toute sorte et de toutes les tailles. Entres autres : chèvres, canards, lapins, cochons-d’inde, oies, dindes, poules, moutons, poneys, chiens, chats. Nous nous rendons rapidement compte que nous sommes arrivés dans la « ferme du bonheur ».

Le travail

Ruth nous informe de notre dur labeur…il s’agira de nourrir les animaux et de leur donner de l’eau, et c’est tout ! Pour faire simple, notre aide ne consistera qu’à prendre du bon temps avec les bêtes en s’occupant d’elles au mieux.

Le réveil à 8h du matin avec toute la bassecour est à vivre au moins une fois dans sa vie ! La cohabitation de tout ce joli petit monde nous a fait vivre des moments inoubliables. Les poules dans les arbres (c’était un peu Pâques !), les chats jouant avec les chiens, les lapins dans le même enclos que la chèvre Stella, …

Un des grands moments fut également la naissance d’un poussin, nous avons eu l’occasion de le voir casser sa coquille et de voir sa frimousse toute mouillée. Nous avons pris soin des différents bébés (cannetons, cailles…), bref, nous avons passé beaucoup de temps chez nos hôtes sans même ressentir le besoin de voir les alentours, alors que nous étions tout de même arrivés en TASMANIE !!!

Les loisirs

28. Hartz mountains nat park - falls Heureusement, Oliver nous a pris sous son aile pour nous emmener voir des Falls dans le parc national à côté (il y a des parcs nationaux absolument partout !), nous voilà partis pour une longue marche (nous nous sommes perdus au moins 3 fois) avec 2 autres frenchies, originaires de Nice qui ont rencontré Oliver sur leur lieu de travail. C’est l’occasion de profiter un peu de l’extérieur, bien sûr, nous n’avons rencontré personne sur notre chemin, avant de retourner dans notre fabuleux woofing où nous sommes si bien traités.

Après avoir réalisé que nous n’avions plus tant de jours que ça pour profiter de la Tasmanie, nous partons faire une petite balade du côté de Hartz Mountain où nous découvrons les Arve Falls et le Watarah Lookout.

34. Photo avec Monsieur Tasman
Hobart, devant M.Tasman

Après toute cette verdure, le besoin de la ville se fait sentir, et nous voici sur la route d’Hobart, la capitale de la Tasmanie. Une jolie petite ville à l’embouchure du bras de mer Tasman, avec son port sur lequel nous apprécions notre « fish and chips » tasmanien.

 

Pour notre dernier jour de woofing, nos hôtes nous emmènent à leur plage préférée, et nous comprenons vite pourquoi. Une plage déserte avec un sable blanc fin et une eau turquoise entourée de montagne, un petit goût de paradis. Après une partie de pétanque durant laquelle Oliver a mis la pâté aux frenchies (à savoir qu’Oliver a grandi en Nouvelle-Zélande, où la pétanque est populaire paraît-il, donc nous sommes honteux mais pas trop quand même), nous repartons pour manger le « abalony » qui a été pêché plus tôt, préparé avec grand soin par Oliver, un délice !

C’est déjà le jour des aux revoir et ils n’ont jamais été aussi durs. Nous repoussons ce moment au maximum puis finalement, prenons notre courage à deux mains pour se lancer sur la route, car nous avons encore un programme bien chargé qui nous attend.

Cradle Mountain

54.Nous nous dirigeons vers Cradle Mountain, lieu de départ de la célèbre « Overland track » en croisant les doigts pour que toutes les routes ne soient pas fermées car il y a eu de nombreux feux dans la région ces derniers temps. Nous arrivons un peu tard pour nous lancer sur un des chemins de randonnée ce qui nous fait nous arrêter dans la petite « creek » avant le Dove Lake, où il semblerait que certains aient vu des wombats. Nous attendons quelques minutes et… Oh, surprise, l’espèce de rocher au fond bouge, c’est un wombat ! Cette rencontre, en pleine nature égaye notre journée qui était un peu maussade dû à notre départ. Nous profitons au maximum de ce moment et nous trouvons même à quelques centimètres de l’un d’entre eux qui décide de passer juste sous nos pieds.

Malheureusement, notre nuit ne sera pas aussi clémente que cette journée. Nous n’avons pas pu dormir de la nuit à cause du froid extrême ! Nous avons pu découvrir le gel sur les vitres le matin, de la glace en été en Australie, qui l’eut cru !

Après cette nuit sans sommeil, nous partons à l’assaut du Marions Lookout, c’est parti pour 4h de marche intense avec un magnifique point de vue sur le Dove Lake, la Wombat pool, et de nombreuses falls sur le chemin du retour. Nous profitons au maximum de ce grand bol d’air avant de repartir à bord de notre ferry pour de nouvelles aventures…

Voir nos vidéos de l’Australie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close